Chaque année, le Centre d’Information, de Formation et d’Etudes sur le Budget (CIFOEB) tient une Assemblée Générale Ordinaire annuelle pour statuer sur la vie et les grandes questions de l’organisation, examiner et adopter certains documents clés. Cette année, il encore sacrifié à cette tradition le 2 février 2019 dans la salle de réunion du CIFOEB sous la présidence de Madame la Présidente du Conseil d’Administration dudit centre, Marie Eugénie Malgoubri. A cette occasion, le bureau du Conseil d’Administration (CA) a été renouvelé.

Le CIFOEB est une organisation de droit privé burkinabè qui fait de la bonne gouvernance économique son cheval de bataille. Pour mener à bien sa mission, le centre tient une fois par an une Assemblée Générale Ordinaire (AGO). La session du 02 février 2019 a servi de cadre pour dresser le bilan moral et financier de l’organisation, amender le programme d’activités, examiner et adopter certains documents clés du CIFOEB et renouveler le bureau du conseil d’administration dont le mandat est parvenu à terme. Ainsi, la Présidente du Conseil d’Administration, Madame Marie Eugénie Malgoubri cède-t-elle son fauteuil au nouveau responsable du bureau, Monsieur Seydou Dao. Parmi les cinq membres que compte l’ancien bureau, il y a eu au total deux départs à savoir la présidente et le vice-président pour le même nombre d’arrivants.

La session de l’assemblée a été marquée par la présence du président d’honneur, Monsieur Malik Sawadogo, des membres et sympathisants du CIFOEB parmi lesquels figurent de futurs adhérents.  Au cours des travaux, il est ressorti que la direction exécutive du CIFOEB, avec à sa tête Madame Delphine Marie Désiré Samadoulougou/Zongo, a pu conduire avec succès six projets avec l’appui technique et financier de ses partenaires au développement. En dépit du contexte national difficile, le bilan des activités a été jugé satisfaisant avec un taux d’exécution physique et financière estimé respectivement à 81 et 70%.  A l’issue de cette présentation, le plan de changement a été déroulé et amendé par les participants. D’autres documents clés de l’organisation tels que les statuts et règlement intérieur ont été révisés et la charte d’adhésion examinée et adoptée. Pour conclure, Monsieur Malik Sawadogo a invité l’ensemble des membres présents à redoubler d’effort pour faire de la bonne gouvernance économique une réalité au Burkina Faso.

                                                                                                                                                        KY Rose Arlette
Stagiaire en communication